Portraits de proches

Pierre, 77 ans, proche aidant

[suite du témoignage de Pierre, proche aidant, donné dans la newsletter du 30.10.2019]

[…] Et puis, il y a des moment plus durs. Elle pense que je ne la comprends pas car elle a des difficultés à s’exprimer. Elle dit que je suis bête, vieux, que je ne comprends pas. Bon, moi je me marre, je sais que c’est de la taquinerie.

Ce que j’aimerais dire, et que les gens ne savent pas, c’est qu’une hémorragie dans le cerveau, c’est un AVC. L’une des formes de l’AVC, c’est un caillot qui se loge dans une artère dans le cerveau. Les gens ont une méconnaissance totale des formes d’AVC. Il faudrait qu’un-e journaliste qui rencontre un-e cardiologue et faire une page sur le sujet dans la presse comme La Liberté par exemple. C’est important pour moi que les gens puissent savoir et connaître les incidences sur le quotidien pour la personne qui en est atteinte et pour les proches. Et délivrer un message positif, ça serait mon message, que les gens puissent mieux connaître et être informé-e-s sur les AVC, on pourrait être mieux soutenus. L’alzheimer, c’est très fréquent, on connaît mieux. Et puis, si on parle de ce qui a été le plus touché suite à l’AVC de ma femme dans ma vie ? Disons qu’au départ, un AVC, ça casse tout. On avait des activités tous les deux, on travaillait dans le jardin de notre maison ensemble avant l’AVC. En fait, toutes les activités que nous avions tous les deux du jour au lendemain, on ne pouvait plus les avoir. Pour moi, ça a tout cassé, tout impacté. Surtout que maintenant, il y aune grande difficulté de dialogue pour tous les deux et pour avoir une discussion comme avant à bâton rompu, ce n’est plus possible. Mais, je préfère renoncer à certaines activités que jeter l’éponge. Ma femme me demande parfois pourquoi je ne vais pas promener ou faire ceci ou cela. Mais le matin, ce n’est pas possible, on ne peut pas faire quelque chose avant 10h. On doit se préparer et elle veut faire tout elle-même. Quand elle a pris son petit-déjeuner, elle doit prendre son souffle. Après sa douche, à nouveau, elle est très fatiguée pendant 2h30 de temps. Elle doit récupérer, elle se met sur le canapé. Après,on peut éventuellement sortir et on peut aller faire des activités encore ensemble, il faut juste s’organiser en fonction... [fin dans le portrait complet de Pierre ci-dessous]

Portrait de Pierre
 

Contact

Proches aidants Fribourg (PA-F)
1700 Fribourg

info@pa-f.ch

PERMANENCE TELEPHONIQUE

076 675 78 23

(fr & de)

 

Compte postal

89-757596-3

IBAN
CH65 0900 0000 8975 7596 3

 

Nos partenaires

Nous remercions nos partenaires pour leur précieux soutien.