Récits de proches

"MOUCHES"

Nous vous invitons à découvrir le roman de Mélanie Richoz "MOUCHES", qui raconte la vie d'une personne âgée face à sa mémoire fragile dont voici le résumé:

"Dans les moments creux, on dépose une poupée dans les bras de Mme Dumas. Une poupée aux yeux bleus avec de longs cils noirs. Ses paupières se ferment lorsqu’on l’allonge sur le dos. À mesure de la bercer et d’embrasser son crâne en plastique, elle se tranquillise. On dirait que sa seule présence l’aide à recouvrer une sorte de paix."


Depuis 2010, Mélanie Richoz a publié une douzaine de livres dont Le Bain et la Douche froide (Slatkine, 2014), J’ai tué papa (Slatkine & Cie, 2016), Apollo (illustrations de Kotimi, Slatkine, 2020) et Ma Même-Pas-Belle-Mère (illustrations d’Émilien Davaud, Fleurs Bleues, 2021).

 

" Mon mari perd la mémoire "

Nous vous invitons à découvrir le récit poignant de Madame Odile Fleury qu’elle raconte dans son livre « Mon mari perd la mémoire » dont voici le résumé :

Un déménagement pour se rapprocher de ses enfants, un bel appartement, le doux printemps qui revient… Pour l’enseignante retraitée Odile Fleury, le quatrième âge vécu en couple s’annonçait serein. Jusqu'à ce fameux jour où son époux, qu’elle a envoyé acheter des fleurs, se perd dans la cité. « Il n’a plus retrouvé le chemin du retour. Son bouquet à la main, il a erré longtemps dans le quartier. En une heure, j’ai découvert une réalité bouleversante pour notre vie de couple. Une réalité que je mettrai des années à accepter, à comprendre et finalement à gérer. La perte de mémoire de mon mari. »

Odile Fleury est née en 1933 dans le Jura suisse. Mère de quatre enfants, institutrice puis catéchiste professionnelle, elle vit actuellement à Fribourg. Dans ce livre,elle partage son expérience d’épouse « aimante et aidante » auprès de son mari qui perd la mémoire. Un quatrième ouvrage écrit au fil de sa retraite active, après « La jupe à godets » « Le carnet de route de grand-maman » et « Merci Paris, Merci la Vie », publiés à compte d’auteur.


 

pa-f a besoin de votre soutien

 

Vous êtes ou avez été vous-même proche aidant-e ? La question des proches aidant-e-s et la défense de leurs intérêts vous touchent et vous concernent ?

Vous pouvez nous soutenir en devenant membre, en vous engageant ou en nous faisant un don.

En savoir plus